Je suis Blessé, Que Dois-Je Faire?

Votre nouvelle articulation

Écrit par Tanya Davies
Publié le

Vous jouez au tennis depuis 25 ans et vous adorez ce sport, alors lorsqu’une douleur arthritique chronique dans votre genou gauche a mis fin à votre jeu, vous étiez fâché.  Après avoir consulté un médecin, vous avez reposé votre genou, essayé une thérapie et des médicaments, mais la douleur ne disparaissait pas. Bref, il a fallu une arthroplastie totale. Et maintenant, que va-t-il se passer?

Revenons d’abord en arrière.

Qu’est-ce qu’une articulation et comment fonctionne-t-elle? 

Les articulations sont des liens mobiles entre deux os ou plus. Chaque articulation comprend une cavité et les surfaces des os qui s’y rencontrent. La surface de ces os est couverte d’un cartilage, qui protège les os en les empêchant de frotter ensemble. Les muscles et les tendons permettent aux articulations de bouger.

Comment une articulation peut-elle être endommagée?

« Je dis à tous mes patients qu’ils ont besoin d’une nouvelle articulation parce qu’ils mènent une vie bien remplie », révèle Glenn Burke, thérapeute du sport agréé et directeur clinique de Advanced Physiotherapy and Sports Medicine, à Hamilton, en Ontario. « La dégénération des articulations et l’arthrose sont souvent causées par la surutilisation d’une articulation de manière dysfonctionnelle. Des adaptations dysfonctionnelles se produisent lorsque le corps essaie de faire quelque chose qu’il peut ne pas être en mesure de faire de manière fonctionnelle. »

Cela peut endommager les os et les cartilages de l’articulation et affaiblir les muscles qui la font bouger. L’articulation devient instable et finit par « s’user ».

Qu’est-ce qu’une arthroplastie totale?

Il s’agit d’une intervention chirurgicale où on retire l’articulation arthritique ou endommagée et on la remplace par une articulation en plastique, en métal ou en céramique. La nouvelle articulation bouge et réagit comme une articulation saine, vous permettant de bouger sans douleur et de reprendre vos activités. Les articulations qu’on remplace le plus souvent lors d’une opération sont les genoux et les hanches, puis les épaules, les coudes, les chevilles et les poignets.

La thérapie de réadaptation

Une thérapie de réadaptation avec un thérapeute du sport agréé, avant et après l’opération, est un élément important de votre rétablissement complet après une arthroplastie totale.

Glenn affirme que la réadaptation avant une chirurgie, ou « préadaptation », est essentielle pour que la réadaptation après la chirurgie se déroule bien. Si vous savez que vous allez subir une arthroplastie, il est sage de commencer un programme de préadaptation, explique-t-il. Le fait d’être au maximum de sa forme avant la chirurgie peut améliorer votre force, votre endurance, votre circulation, l’amplitude de vos mouvements et votre souplesse. Cela peut diminuer le risque de complications et raccourcir la période de rétablissement après la chirurgie. » 

La thérapie de réadaptation après la chirurgie aide à soulager la douleur et l’enflure autour de la nouvelle articulation, à rétablir le mouvement normal dans votre nouvelle articulation et à renforcer cette dernière et les muscles qui l’entourent.

Vous allez probablement commencer votre réadaptation deux à six semaines après la chirurgie. « Il faut attendre que l’incision soit guérie et que l’articulation se place bien dans le corps », explique Glenn.

Au départ, la thérapie portera sur le rétablissement de la pleine amplitude des mouvements sans douleur et des voies neurales vers les muscles. Ces voies provenant de votre cerveau « disent » aux muscles de se contracter ou de faire un mouvement particulier. Ensuite, lentement et méthodiquement, votre thérapeute du sport s’efforcera de renforcer les muscles entourant l’articulation, de corriger les déséquilibres et d’effectuer des adaptations pour s’assurer qu’il n’y ait pas de complications secondaires. La durée de la thérapie de réadaptation dépend de l’articulation qui a été remplacée et de la présence de complications ou non. Pour un genou ou une hanche, vous poursuivrez votre réadaptation pendant environ 12 semaines après la chirurgie.

« Nous cherchons à aider nos patients à reprendre leurs activités quotidiennes en toute sécurité, conclut Glenn. On dit qu’il faut ramper avant de marcher et marcher avant de courir; le même concept s’applique pour reprendre ses fonctions en toute sécurité après une arthroplastie. »



Thérapeute du sport
Glenn Burke

CAT(C)

Glenn est thérapeute du sport agréé et directeur clinique de Advanced Physiotherapy and Sports Medicine, à Hamilton, en Ontario. Il a été directeur médical de l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant et a été thérapeute du sport dans la Ligue canadienne de football. Glenn est papa de deux jeunes joueurs de hockey, et heureusement, sa femme est très compréhensive!