Je suis Blessé, Que Dois-Je Faire?

Aïe, aïe, aïe!

Écrit par Tanya Davies
Publié le

Vous ressentez une douleur. Vous avez pris des analgésiques sans ordonnance, mais vous voulez faire plus. Et maintenant?

Tout d’abord, qu’est-ce que la douleur?

La douleur est le système de défense de votre corps, tout simplement. Des nerfs spéciaux (les nocicepteurs) détectent les dommages que le corps est en train de subir. Ils envoient un message de douleur au cerveau, lui disant de passer à l’action pour éviter d’autres dommages. Le cerveau reçoit le message et on sent la douleur. Ensuite, il réagit, par exemple, en envoyant un message aux muscles de la main pour qu’ils enlèvent votre doigt de la plaque de cuisson brûlante.

Non seulement chaque personne ressent-elle la douleur différemment, mais il y a différents types de douleur : la douleur aiguë et la douleur chronique.

Douleur aiguë

Ce type de douleur a une cause précise, comme une blessure ou une maladie, et elle se produit assez soudainement. Parmi les causes de douleur aiguë, on compte les suivantes :

  • Chirurgie
  • Coupures
  • Brûlures
  • Os cassés
  • Travail et accouchement

On peut décrire cette douleur comme étant faible ou vive, et elle peut durer d’une minute à plusieurs mois. La douleur aiguë disparaît lorsque sa raison disparaît. Par exemple, la douleur disparaît lorsque votre brûlure ou votre bras cassé est guéri.

Douleur chronique

Ce genre de douleur est constant (comme le suggère son nom) et dure indéfiniment. Habituellement, elle est plus difficile à régler car elle est causée par un syndrome ou un problème sous-jacent. Voici des exemples de douleur chronique : 

  • Maux de tête et migraines
  • Arthrite (dont l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde)
  • Dommages aux nerfs et douleur connexe
  • Certaines formes de maux de dos

On peut également ressentir une douleur chronique après la guérison d’une maladie aiguë ou d’une blessure. Dans ces cas, les nerfs continuent d’envoyer des messages de douleur au cerveau au sujet de dommages qui n’existent plus. Les chercheurs comprennent encore mal cette forme de douleur chronique, qui rend difficile la réadaptation pour ce genre de douleur.

La gestion de la douleur par la thérapie du sport

Bien que les types de douleur soient différents, la thérapie du sport peut aider à les soulager. 

« Les thérapeutes du sport savent, avec expertise, guider les patients vers une vie où la douleur est moindre ou absente », affirme Glenn Burke, thérapeute du sport agréé et directeur clinique de Advanced Physiotherapy and Sports Medicine, à Hamilton, en Ontario. 

La thérapie du sport aide à réduire et à gérer la douleur en diminuant l’enflure, en augmentant votre amplitude de mouvement et votre mobilité, en renforçant vos muscles, en augmentant votre flexibilité et en visant les faiblesses de la mécanique du corps. Par exemple, pour une douleur chronique au dos, un thérapeute du sport peut fournir des exercices qui renforcent la ceinture abdominale, augmentent votre amplitude de mouvement et corrigent votre posture, et appliquer des bandages thérapeutiques.

Dans le cas d’une douleur aiguë causée par une fracture par exemple, un thérapeute du sport emploierait des techniques d’étirement, renforcerait les muscles voisins pour obtenir une stabilité et utiliserait des renforts et des bandages — après la guérison de l’os.

« Nous pouvons enseigner aux gens comment gérer leur douleur pour être plus à l’aise, mais également aider leur corps à guérir », explique Glenn.

Chaque programme de réadaptation en thérapie du sport diffère, selon le type de douleur et sa cause. L’essentiel, de dire Glenn, est que la thérapie soit « une démarche collaborative entre le patient et le thérapeute du sport. La confiance est essentielle. »

Thérapeute du sport
Glenn Burke

CAT(C)

Glenn est thérapeute du sport agréé et directeur clinique de Advanced Physiotherapy and Sports Medicine, à Hamilton, en Ontario. Il a été directeur médical de l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant et a été thérapeute du sport dans la Ligue canadienne de football. Glenn est papa de deux jeunes joueurs de hockey, et heureusement, sa femme est très compréhensive!