À vos Marques, Prêts, Partez!

Faire du vélo durant la pandémie de la COVID-19

Écrit par Sara Nazeman
Publié le

Partout au Canada, les gens sortent leurs vélos des hangars et des garages – et ce n’est pas seulement parce que c’est le printemps. Plusieurs se sentent enfermés, car nous devons pratiquer la distanciation sociale afin de ralentir la propagation du coronavirus. Une solution ? Faites du vélo. Les Canadiens font plus de vélo qu’à l’habitude. Il s’agit d’une excellente façon d’accomplir des tâches, de prendre l’air et de bouger tout en gardant la distance physique recommandée. Voilà une bonne nouvelle pour votre santé mentale et physique.

Améliorer la santé mentale

« Faire du vélo procure de nombreux bienfaits, dont une augmentation de l’énergie, de la concentration et de la clarté d’esprit. En gros, cela nourrit le cerveau », explique Jason White, thérapeute du sport certifié et propriétaire (et principal thérapeute du sport) de Jason White Therapy à Toronto.

Comme l’explique Jason, lorsque nous faisons de l’exercice, la réserve et de sang et d’oxygène au cerveau augmente, ce qui libère des hormones de croissance. « Celles-ci activent alors la sécrétion d’endorphines euphorisantes comme la sérotonine, qui nous rend heureux, et la dopamine, qui stimule l’énergie et la motivation », dit Jason. Si le cerveau est bien approvisionné en sang et en oxygène, cela améliore nos facultés cognitives, « ce qui permet également d’améliorer l’humeur subjective, de diminuer l’anxiété et de mieux gérer le stress », explique Jason. Voilà qui est très important en cette période difficile.

Améliorer la santé mentale

« Faire du vélo procure de nombreux bienfaits, dont une augmentation de l’énergie, de la concentration et de la clarté d’esprit. En gros, cela nourrit le cerveau », explique Jason White, thérapeute du sport certifié et propriétaire (et principal thérapeute du sport) de Jason White Therapy à Toronto.

Comme l’explique Jason, lorsque nous faisons de l’exercice, la réserve et de sang et d’oxygène au cerveau augmente, ce qui libère des hormones de croissance. « Celles-ci activent alors la sécrétion d’endorphines euphorisantes comme la sérotonine, qui nous rend heureux, et la dopamine, qui stimule l’énergie et la motivation », dit Jason. Si le cerveau est bien approvisionné en sang et en oxygène, cela améliore nos facultés cognitives, « ce qui permet également d’améliorer l’humeur subjective, de diminuer l’anxiété et de mieux gérer le stress », explique Jason. Voilà qui est très important en cette période difficile.

 Uncœurheureux et en santé

Faire du vélo est avant tout une activité aérobique. Donc, cela stimule et renforce le cœur et les poumons, ce qui améliore la manière dont le corps utilise l’oxygène. « Cela peut faire diminuer la pression artérielle, aider à réguler la glycémie, diminuer la douleur chronique, favoriser le sommeil, pour ne nommer que quelques-uns des bienfaits », explique Jason. Il s’agit d’un exercice à faible impact. « Le vélo est une des rares activités physiques que vous pouvez pratiquer même si vous avez des problèmes de genoux et de hanches », dit-il. « C’est la forme d’exercice idéale pour augmenter graduellement votre niveau de conditionnement physique tout en développant la force et en augmentant la mobilité. »

Autres bienfaits et consignes

Vous connaissez maintenant les bienfaits physiques et mentaux. Il y a d’autres avantages à faire du vélo durant la pandémie : des rues plus tranquilles, puisque beaucoup de gens travaillent de la maison et les entreprises non essentielles sont fermées. Puis, se rendre à l’épicerie ou à la pharmacie à vélo est probablement plus rapide qu’en voiture !

Toutefois, avant de mettre votre casque et de vous rendre à l’épicerie, assurez-vous de bien connaître les consignes en vigueur durant la pandémie. Même si le gouvernement fédéral n’a pas interdit de rouler à bicyclette, vous devriez vous informer auprès des autorités sanitaires de votre secteur pour savoir si la règlementation est plus stricte. Vous devez quand même pratiquer la distanciation sociale à vélo : gardez une distance de deux mètres. Les services de réparation de vélos sont considérés comme essentiels durant la pandémie. Si vous ne l’avez pas utilisé depuis quelques années, une remise à neuf devrait être envisagée.

Faites du vélo

Pour améliorer votre santé mentale et physique, puis pour sortir de la maison et prendre l’air, prenez votre bicyclette. « Presque tout le monde peut faire du vélo », dit Jason. « Votre cerveau et votre corps vous sauront gré. » 

Thérapeute du sport
Jason White

R.Kin, RMT, CAT(C), SMT(C)

Ancien nageur de compétition, Jason White a connu nombre de blessures et de traitements. Son désir d'aider les autres à surmonter leurs blessures et à reprendre un mode de vie sain l'a poussé à devenir thérapeute du sport et massothérapeute autorisé et inspire sa pratique privée actuelle.