À vos Marques, Prêts, Partez!

L’eau, essentielle à la santé

Écrit par Tracy Howard
Publié le

Lors d’une partie des Blue Jays de Toronto, qui affrontaient les Royals à Kansas City en août dernier, on a aperçu le receveur des Blue Jays, Russell Martin, boire une grande quantité d’eau dans l’abri de l’équipe, alors qu’il faisait 34 oC ce soir-là. L’annonceur Buck Martinez a déclaré qu’il avait vu plusieurs joueurs faire de même pendant la partie, et qu’il était important pour eux de rester hydratés, ce soir-là chaud et humide du Missouri. 

Il semble logique de boire lorsqu’il fait chaud, mais c’est particulièrement important lorsqu’on fait de l’exercice ou qu’on pratique un sport, en raison de l'augmentation de la température du corps et de la perte de fluide attribuable à la transpiration. Une hydratation suffisante aide à améliorer la performance en contrôlant la température du corps, en donnant de l’énergie aux muscles et en maintenant le volume sanguin. 

Manière dont le corps réagit à la chaleur

« Le corps aime demeurer à une température fixe, et lorsque cette température s’accroît, en raison de la chaleur ou de l’exercice, le corps doit se refroidir », explique John Bianchi, un thérapeute du sport agréé et coordonnateur intérimaire de la thérapie du sport universitaire au Seneca College de Toronto. « Dans la plupart des cas, le corps évacue la chaleur surtout en transpirant, mais lorsqu’il surchauffe, ce système commence à ralentir et à connaître des problèmes. »

La déshydratation peut entraîner divers problèmes liés à la chaleur : des crampes, qui, dans certains cas, peuvent blesser le muscle, l'épuisement par la chaleur et, dans les cas les plus graves, un coup de chaleur. Dans de rares cas, si ce dernier n’est pas traité, il peut être fatal.

Connaître les symptômes

Parmi les symptômes de légère déshydratation, on compte les étourdissements, les maux de tête, la sécheresse buccale et la fatigue. John se souvient d’avoir traité un homme lors d’une course de bienfaisance qui ne s’était pas approvisionné aux postes d’hydratation et se sentait légèrement étourdi et avait un peu mal à la tête. En cas de déshydratation mineure, il conseille d’aller à l’ombre, de s’allonger en gardant les pieds surélevés et de boire de petites gorgées d’eau ou d’une boisson sportive.

Pour savoir si vous êtes suffisamment hydraté, vérifiez votre urine. Habituellement, plus elle est foncée, moins vous êtes hydraté. Vous pouvez aussi vous peser avant et après une activité physique; dans la plupart des cas, la différence représente la perte d’eau.

Une déshydratation grave est un enjeu différent. Les symptômes d’épuisement par la chaleur peuvent comprendre la nausée, une peau pâle et une transpiration abondante, et les personnes souffrant d’un coup de chaleur peuvent sembler confuses, avoir la peau rouge et ne plus transpirer. En cas de coup de chaleur, composer immédiatement le 911.

Avant, pendant et après

John recommande aux gens de commencer à boire plus d’eau deux jours avant une pratique ou une activité importante. Pendant l’activité, il conseille de boire des liquides toutes les cinq ou dix minutes. Pour vous aider à vous rétablir, il affirme qu’il faut continuer de boire après l’événement. Et la bière ne compte malheureusement pas!

Comme chaque personne retient l’eau différemment, John explique que la quantité peut varier, mais si la personne a soif (donc est déjà déshydratée), elle doit boire la quantité dont elle a besoin à son avis. Si vous n’êtes pas assoiffé, buvez de petites gorgées pendant la journée pour éviter de surcharger le système. 

La surhydratation peut également poser des problèmes. « Si j’avale une bouteille d’eau en vitesse, mon estomac doit contenir toute cette eau, et elle va tout simplement rester là, explique-t-il. Et si je le fais pendant une activité, cette eau ballotte dans mon estomac. »

L’eau est souvent la meilleure option, mais les boissons sportives peuvent être conseillées en cas d’exercice vigoureux par temps chaud ou de transpiration abondante pendant longtemps. Elles fournissent des électrolytes, comme le sodium et le potassium, que l’on perd en transpirant. Comme les boissons sportives contiennent souvent beaucoup de sucre, John suggère de les diluer. 

L’humidité présente également un défi, car lorsque la transpiration demeure sur la peau, elle empêche le corps de refroidir. Pour régler ce problème, John conseille aux athlètes de boire plus d’eau et de sécher leur peau avec une serviette.

Par ces gestes simples, la plupart des gens en santé devraient être en mesure de faire de l’exercice en toute sécurité lorsqu’il fait chaud.

Il y a de quoi lever son verre!